Horti-PPAM

Bienvenue sur EcophytoPIC :

Vous êtes ici

En région

Retrouvez les bulletins de santé du végétal (BSV) de votre région

Influence de l’hygrométrie sur la lutte biologique, le rendement, la qualité et l’irrigation fertilisante en culture de roses hors sol


Document


Actualité publiée le : 02/01/2014 Culture : Horti Fleurs coupées Source : Agroscope / Auteur : C. GILLI, C. DARBELLAY et R. FARINET Références : Revue suisse Vitic. Arboric. Hortic. Vol. 39 (6): 395-400, 2007

Les abris horticoles sont de plus en plus souvent équipés d’installations de brumisation et de nébulisation.

Un essai a donc été mis en place afin d’apprécier l’influence de la brumisation sur une culture de roses hors sol. Différents paramètres comme l’efficacité de la lutte biologique contre les acariens jaunes (Tetranychus urticae) et les mouches blanches (Tria- des végétaux: hygrométrie et leurodes vaporariorum), le rendement, la durée de vie en vase des fleurs et l’apparition de maladies ont été analysés.

La brumisation permet de limiter le développement des acariens pendant les mois les plus chauds de l’été. Elle n’a eu d’effet ni sur les aleurodes et le parasitisme par Encarsia formosa ni sur les rendements. Par contre, elle permet de freiner le augmentation des populations développement de l’oïdium sur les variétés sensibles. Elle réduit également la consommation de solution nutritive par les plantes probablement en limitant leur transpiration. En revanche, elle a un effet négatif sur la durée de vie en vase des roses.